SCPI Scellier : ce qu'il faut savoir

Qu'est ce que la Loi Scellier ? Quels sont les droits et les devoirs de cette loi ? Découvrez tout ce que vous devez savoir avec KIWI
Accueil » SCPI : comparatif des offres » Quelles sont les lois autour des SCPI ? » SCPI Scellier : ce qu’il faut savoir

Rappel sur la loi Scellier

Grâce aux SCPI fiscales, vous profitez des avantages fiscaux qu’apportent les différents dispositifs. En effet, avec une SCPI Scellier, les mêmes règles et les conditions étaient appliquées qu’avec le dispositif Scellier. Cela vous permettait, notamment, de profiter d’une réduction d’impôt grâce aux investissements réalisés. Cependant, cette loi n’est plus disponible depuis le 1er janvier 2013. Voici ce qu’il faut savoir sur la SCPI Scellier.

Qu’est-ce que la SCPI Scellier ?

Définition

Une Société Civile de Placement Immobilier permet de se constituer un patrimoine immobilier. La SCPI Scellier vous permet de bénéficier de la défiscalisation de la loi Scellier sur l’investissement de logement neuf. À l’inverse d’un achat en direct, vous n’êtes pas contraint de gérer l’administration locative. C’est une société de gestion qui s’occupe de tout. Tous les trimestres, en général, les revenus de la SCPI Scellier sont alors distribués aux associés au prorata de leur part dans le capital de la société : ce sont les revenus fonciers. La SCPI Scellier investit dans de nombreux logements, loués à autant de locataires différents durant une date déterminée. À la fin de cette période, la société de gestion dissout la SCPI Scellier et verse le prix de vente entre les associés.

Son fonctionnement

Comme toutes les autres SCPI fiscales, il s’agit d’un placement à long terme. Vos parts doivent être conservées durant 9 ans minimum, sinon, vous ne pouvez pas prétendre à l’avantage fiscal. Cette période est rallongée, car elle débute à compter de la date de la mise en location de la SCPI. Ainsi, le délai de détention des parts est d’environ 13 ans à partir de votre souscription. De plus, le marché secondaire est peu étendu, donc la récupération de votre argent peut être assez long. C’est au moment de la cession des parts de la SCPI Scellier que vous pourrez recevoir les liquidités, soit environ 3 ans après.

Quel financement pour la SCPI Scellier ?

Sa réduction d’impôt

Il existe des SCPI Scellier simples et des SCPI en Scellier Intermédiaire (Social). Pratiquement toutes les SCPI Scellier sont BBC (Bâtiment Basse Consommation). Vous bénéficiez alors d’une réduction d’impôt de 13 % du prix d’achat des parts. En investissant dans une SCPI
Scellier BBC, vous faites fonctionner la réduction directe sur le montant de l’impôt sur le revenu. Néanmoins, ce régime dispose d’un plafond limite de défiscalisation. Il faut compter 9 ans de détention minimum à compter du dernier logement mis en location par la SCPI :

  • Réduction de votre impôt sur le revenu de 22 % du montant total des parts souscrites, dans la limite de 300 000 € ;
  • Réduction d’impôt étalée sur 9 ans et appliquée dès l’année de souscription, puis durant les huit années suivantes ;
  • Un aménagement sur-mesure de votre avantage fiscal : dans le cas où votre réduction d’impôt est supérieure à votre imposition, vous pouvez reporter le montant sur les années suivantes. Il faut, cependant, que les immeubles soient loués par la SCPI sur ces années-là.

 

Vous profitez d’un avantage fiscal maximum de 66 000 € correspondant à 7 333 € par an pendant 9 ans contre 13 % si vous optiez pour le dispositif Scellier classique.

Ses conditions

En achetant des parts d’une ou plusieurs SCPI Scellier, vous devez respecter certaines conditions qui sont les mêmes règles que le dispositif Scellier :

  • Acquisition des parts en zone A, A bis, B1 ou B2 ;
  • Un engagement de location en usage d’habitation de 9 ans minimum d’habitation ;
  • Le respect d’un plafond de loyer selon les zones ;
  • L’avantage du Scellier BBC d’un logement basse consommation ;
  • L’’avantage du Scellier intermédiaire, qui s’engage sur des conditions supplémentaires de plafond de loyer et de plafond de ressources des locataires.

Un investissement en SCPI Scellier doit respecter obligatoirement les normes BBC et sa localisation éligible à la loi Scellier.

Quels sont ses avantages et inconvénients ?

Les avantages des SCPI Scellier

Voici les atouts d’une acquisition de parts SCPI Scellier :

  • Possibilité pour tous les budgets : le ticket d’entrée est accessible pour tous les portefeuilles. C’est également l’avantage que toutes les Sociétés Civiles de Placement Immobilier.
  • Une réduction d’impôt instantanée : contrairement à un investissement en direct, vous pouvez réduire votre taxe immédiatement à l’acquisition des parts de la SCPI Scellier. De ce fait, vous profitez tout de suite des avantages fiscaux.
  • Mutualisation du risque : toutes les SCPI ont cet atout. Avec l’achat de parts SCPI Scellier, vous profitez aussi de ce risque locatif mutualisé. C’est donc grâce à un parc immobilier important.
  • Une gestion déléguée : vous n’avez pas besoin de vous occuper de trouver le logement, les locataires, les paiements des loyers, etc. la société gère tout l’ensemble des biens.
  • Des acquisitions d’immeubles entier : la SCPI investit principalement dans la totalité de l’immeuble. Ainsi, elle peut négocier les prix et obtenir des montants inférieurs au prix du marché. Cela envisage des plus-values à la vente.

Les inconvénients de la SCPI Scellier

Une SCPI Scellier peut également avoir quelques contraintes :

  • Une performance faible et différée : votre réduction d’impôt est immédiate, en revanche, la rentabilité générée par les loyers ne l’est pas. De plus, elle reste basse par rapport à d’autres SCPI (environ 2 %).
  • Une liquidité des parts peu élevée : lorsque la SCPI cède ses parts, vous pouvez récupérer vos parts. Cependant, l’effet de l’offre et la demande est très faible. Vous devrez envisager de décoter le prix de vente pour vous séparer de la SCPI.
  • Une SCPI à durée déterminée : contrairement aux SCPI de rendement, les SCPI fiscales ne sont pas éternelles. Même si cela reste un placement sur le long terme (15 ans environ), vous devrez faire confiance dans la performance et la gestion de la SCPI, afin d’effectuer un bon investissement. De plus, les SCPI fiscales n’ont pas de Report à Nouveau (RAN) pour faire face aux problèmes liés à une location.

Les meilleurs SCPI Scellier

Voici une liste des SCPI Scellier sur le marché, elles sont toutes, désormais, clôturées :

SCPI Pierre Avenir

SCPI Pierre Avenir 3

SCPI Premely Habitat

SCPI Premely Habitat 2

SCPI Ciloger Habitat 1

SCPI Primo 1

SCPI Renovalor 2

SCPI Fructirésidence

SCPI Urban Patrimoine 2

Dernières nouvelles sur les banques
Infos, rumeurs, nouvelles et comparatifs
Kiwi Finance
Logo
Enable registration in settings - general