Comment revendre des parts SCPI ?

Comment et pourquoi revendre des SCPI ? Quels sont les bons investissements ? Découvrez tout ce que vous devez savoir avec KIWI
Accueil » SCPI : comparatif des offres » Comment revendre des part SCPI ?

Rappel sur les SCPI et la vente de parts

Après l’acquisition des parts SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), vous souhaitez pouvoir les revendre. Il est toujours plus intéressant d’acheter des parts que de les vendre. Cependant, que ce soit un investissement à moyen ou à long terme, si vous avez besoin d’argent, vous devez vous en défaire. Suivant la forme de la SCPI, à capital fixe ou variable, les modalités de la vente sont différentes. Seule certitude la SCPI ne vous rachète pas directement vos parts. Alors comment revendre ses parts de SCPI ?

La revente des parts SCPI

Deux modes de vente différents des SCPI

Si vous avez acheté des parts SCPI à capital variable, vous devez obligatoirement demander sa revente auprès d’une société de gestion. Cela vous sera alors accordé si un autre investisseur souhaite acquérir vos parts. Attention, la valeur du rachat sera déterminée uniquement par la société de gestion. Certaines SCPI à capital variable mettent à disposition un fonds de remboursement en cas de forte demande de retrait.

Si vous avez acheté des parts SCPI à capital fixe, la revente de vos parts sera gérée différemment. Soit vous les vendez de gré à gré, soit vous passez par le marché secondaire

  • Vous devrez passer par un ordre de vente dite « période de confrontations » à intervalles constants (hebdomadaire, mensuelle ou trimestrielle). Vous aurez fixé une valeur de retrait. Le marché répondant aux lois de l’offre et la demande, la valeur d’une part de SCPI peut excéder la valeur immobilière.
  • Puis, une transaction est mise en route, en transmettant vos ordres de vente à la société de gestion. Les investisseurs éventuels peuvent transmettre, quant à eux, leur ordre d’achat.
  • La société de gestion va ensuite noter tous les ordres d’achat et de vente par montant et par chronologie sur un registre, et après un contrôle.
  • Les vendeurs et acheteurs déterminent le prix plancher et le prix plafond.
  • La période de confrontation permet de suggérer un prix d’équilibre appelé, prix d’exécution, entre le prix plancher et le prix plafond.
  • Les ordres sont traités après la mise en place de ce prix d’exécution, dans l’ordre chronologique des ordres communiqué à la société de gestion.

Délais de revente des parts SCPI

Dans les deux cas, les délais de revente sont variables. Ils tiennent du nombre de parts inscrites à la vente ou à l’achat. Vous devez garder à l’esprit qu’un placement dans une SCPI n’est pas sans risques.

 

Les délais de revente, en effet, dépendent de l’offre et de la demande. Mais le risque de moins-value à la revente existe. Il n’y a aucune durée de détention minimale, sauf pour les cas des SCPI dites fiscales. Vous pouvez donc revendre des parts de SCPI à tout moment. Cependant, ce placement est conseillé à des personnes qui veulent investir leur épargne sur le long terme. La durée minimale recommandée pour garder ses parts est de 10 ans.

Quels peut être le prix de vente et la fiscalité ?

Le prix de vente

Les délais de vente de vos parts de SCPI peuvent donc prendre plusieurs semaines. Une fois que la vente est terminée, il faut que vous comptiez encore deux à trois semaines pour que la somme soit enfin créditée.

 

Pour les SCPI à capital variable, le prix de vente est défini par la société de gestion. Rappelez-vous que la demande de retrait est en lien avec la souscription. Il y aura donc une commission de souscription. En tant que vendeur, vous recevrez le prix de retrait qui correspond au prix d’émission actuel avec la réduction de la commission de souscription hors taxe. Pour les SCPI à capital fixe, vous percevrez le prix de vente hors frais et commission comme indiqué dans l’ordre de vente. Les frais, les droits d’enregistrement et la commission versée par la société de gestion, sont principalement à la charge de l’acheteur. Cela correspond environ à 10 % du prix de vente.

La fiscalité

La revente de parts de SCPI peut donc présenter un risque de perte. Vous n’avez aucune garantie. Vous pouvez ne pas retrouver votre mise de départ, ni son prix d’achat qui peut être inférieur au prix de vente. Le résultat de la transaction doit garantir, cependant, tous les frais financiers supportés jusque-là. Ne vous inquiétez pas, le marché de la pierre papier a toujours du succès. Ainsi, les chiffres des SCPI sont favorables, et vous aurez probablement une vente avec de la plus-value.

 

Cette dernière relève des plus-values immobilières : 36,2 % soit 19 % de plus-value et 17,2 % de prélèvements sociaux. Un abattement est valable pour la durée de la détention, c’est-à-dire 22 ans pour la plus-value et 30 ans pour les prélèvements sociaux. Enfin, ce n’est pas à vous de vous charger de ces démarches. La société de gestion prélève directement l’impôt et les cotisations, les versent au Trésor Public et donnent la différence au vendeur.

Autre modalité de revente SCPI

L'assurance vie et SCPI

Avec des SCPI souscrit par l’intermédiaire d’un contrat d’assurance vie, vous pouvez bénéficier d’une bonne fiscalité. À la suite d’un rachat partiel ou total, votre assureur vous verse les gains générés dans les deux mois. Le prix de souscription des SCPI en assurance vie plus faible également qu’avec une acquisition en direct. Le prix décoté est de 2,5 à 5 %. De plus, vous avez la possibilité de revendre le nombre de parts que vous souhaitez.

Dernières nouvelles sur les banques
Infos, rumeurs, nouvelles et comparatifs
Kiwi Finance
Logo
Enable registration in settings - general