Comment souscrire à une assurance vie ?

Comment souscrire à une assurance vie ? Faut-il la garder ? Qui peut y prétendre ? Vous saurez tout sur les Assurances vies avec KIWI !
Accueil » Assurance vie : comparatif des offres » Tout savoir sur les assurances vies ! » Comment souscrire à une assurance vie ?

Rappel sur les assurances vies

Si vous voulez choisir un produit d’épargne multifonction, l’assurance vie est idéale. C’est d’ailleurs, le placement préféré des Français, car il a de nombreux avantages. Il n’est donc pas évident, lorsque vous vous lancez de savoir comment ouvrir un contrat. Quels sont les contrats des assurances vies ? Quels critères privilégier pour sélectionner la bonne assurance ? Quelles sont les règles à connaître avant d’ouvrir une assurance vie ? Découvrez les démarches à suivre pour souscrire à une assurance vie.

Un investissement à long terme

Les fonds en euro

Il n’y a en principe pas de limite d’âge pour souscrire à une assurance vie individuelle. Vous pouvez même ouvrir un contrat au nom d’une personne mineure.

 

Le souscripteur du contrat ou l’adhérent au contrat peut être une personne physique ou morale. Avec un contrat « individuel », le souscripteur sera également appelé « l’assuré ». Avec un contrat « collectif ou en groupe », le souscripteur peut être une personne morale ou chef d’entreprise.

 

Il est considéré comme adhérent et non assuré.

Où souscrire un contrat ?

Pour ouvrir une assurance vie, vous avez le choix auprès de plusieurs organismes. Voici les différentes structures :

  • Une banque ;
  • Une compagnie assurance généraliste ;
  • Un courtier en assurance ;
  • Un conseiller en gestionnaire de patrimoine ;
  • Une structure mutualiste.

Vous pouvez comparer les différents organismes, entre une banque et une autre, entre une compagnie d’assurance et une autre, mais également entre les structures classiques et celles en ligne. De plus en plus d’épargnants se tournent vers ces assurances vies, car elles proposent des services moins chers et plus rapides.

Quel contrat d’assurance vie souscrire ?

Les deux principaux contrats

Le contrat monosupport est un des premiers contrats en assurance vie. Il permet un placement en sécurité. Vous investissez dans un seul support : le fonds en euro. Votre capital est alors garanti. En fin d’année, vous gagnez des intérêts dessus, également acquis. Cependant, une taxe vous sera exigée au même moment, sur les intérêts générés. Ce sont des prélèvements sociaux. Ce contrat est bien, mais les fonds en euros sont peu rentables.

 

Le contrat multisupport est un des plus appréciés. Vous pouvez investir votre argent dans des fonds en euros, avec un capital garanti, mais aussi réaliser de la performance avec des unités de compte. Ces dernières évoluent selon le marché financier. Votre placement est alors risqué. Une perte de capital est possible. Pourtant, c’est bien avec ce contrat que vous pouvez avoir une meilleure rentabilité.

Les autres contrats d’assurance vie

Le contrat avec participation aux bénéfices différés est assez intéressant si vous désirez réaliser des rachats juste après l’ouverture de votre assurance vie. Il s’agit de demander le différé durant 8 ans de la plus-value des fonds euro. Les intérêts sont mis de côté, vous ne payez donc pas de taxe, même en cas de rachat partiel. Au terme de l’échéance, vous recevez les bénéfices en une seule fois, en payant la taxe correspondante.

 

Les contrats Euro-croissance sont ouverts pour minimum 8 ans. Ce contrat vise le financement du développement des PME. Il permet une rentabilité plus avantageuse qu’un contrat monosupport. Le capital ou la rente garantis s’exprime qu’en parts de provision de diversification avant l’échéance prévue, et, au bout de 8 ans, une garantie minimale exprimée en euros.

 

Les contrats à revenus garantis permettent de souscrire à un contrat multisupport avec une garantie de revenus à vie, avec un montant déterminé à l’avance. Si le capital devait être touché, une rente viagère assurerait le versement à vie. Pour respecter ces modalités, vous souscrivez des garanties qui varient selon l’âge et le sexe de l’assuré.

 

Les contrats sur mesure sont des contrats qui répondent à vos besoins. L’assureur définit un profil d’investisseur, et vous pouvez alors ouvrir un contrat à votre image. Cependant, le premier versement sera une somme importante. Ce contrat a de nombreux avantages, mais il est destiné à une clientèle aisée.

L’encadré récapitulatif

Un avantage dans la transmission du patrimoine

Lorsque vous avez choisi votre assurance vie, vous devez observer différents points d’information sur votre contrat. Depuis mai 2006, les contrats d’assurance vie ont l’obligation d’avoir un encadré récapitulatif. Voici les mentions que vous devez trouver :

 

  • Nature du contrat : individuel ou contrat de groupe ;
  • Garantie éventuelle du capital sur le fonds en euros ;
  • Durée du contrat ;
  • Participation aux bénéfices ;
  • Conditions des retraits ;
  • Tarifs des différents frais du contrat ;
  • Modes de désignation du bénéficiaire.

La clause des bénéficiaires

C’est une des mentions obligatoires que vous devez voir figurer sur votre contrat. Un bénéficiaire doit être nommé par le souscripteur. Si vous le souhaitez, par exemple pour une raison de confidentialité, vous pouvez inclure un testament enregistré au préalable chez un notaire. La rédaction de la clause doit être précise.

 

Si vous ne la faites pas, en cas de décès, l’assurance vie ne pourra pas être bénéfique pour vos héritiers. Il n’y aura aucun avantage fiscal, et le partage de votre capital se fera dans les règles d’une succession classique.

L’information par l’assureur

Le Code des assurances impose à l’assureur de renseigner le souscripteur sur plusieurs points lors d’une souscription de contrat :

  • Nom, forme juridique, adresse de la compagnie d’assurances ;
  • Nom commercial du contrat, caractéristiques majeures, garanties, durée, etc. ;
  • Modalités de versement des primes ;
  • Modalités de renonciation ;
  • Rémunération de l’épargne, rendement minimum garanti, durée et montant des taux d’intérêt garantis ;
  • Modes de calcul et d’attribution des participations aux bénéfices ;
  • Valeurs de rachat ;
  • Procédure en cas de litige.

 

Enfin, avant la signature du contrat, vous devez vérifier des points et des critères importants :

  • Montants des différents frais ;
  • Modalités de versements ;
  • Conditions des retraits ou rachats, notamment au travers du tableau des valeurs de rachat ;
  • Délais de déblocage des fonds, en cas de sortie en capital ;
  • Rythme et délais de versement de la rente, en cas de sortie en rente.

Délai de rétractation

Une fois les documents signés, vous disposez d’un délai de rétractation de 30 jours pour renoncer au contrat et reprendre les sommes déjà versées. Vous devez alors envoyer une lettre en recommandée avec accusé de réception ou par huissier de justice.

Les critères importants lors de la souscription d’une assurance vie

Les différents frais

Pour choisir une bonne assurance vie, il faut observer quelques critères. Les frais prélevés sur votre contrat en font partie. Vous devez calculer la rentabilité brute de votre placement + les frais de gestion, ainsi que des frais de versements, ou encore des frais d’arbitrage. Les frais de gestion sont rémunérateurs pour l’assureur. Ils varient entre 0,5 % et 1 %. Les frais de versements et d’arbitrage peuvent être offerts. Sinon, vous les trouverez autour de 3 % pour les versements, et de 1 % pour l’arbitrage.

La diversité des offres

Optez pour une assurance vie avec une diversité de supports : surtout en unités de compte. Vous pourrez en effet, placer votre capital plus librement. Veillez à avoir une certaine aisance sur vos versements. Vous n’êtes pas forcés de déposer de l’argent sur votre contrat, mais vous devez prendre en compte les modalités sur les versements libres que vous pourrez effectuer. Les conditions de rachat sont également importantes. Si vous pouvez, comme pour les versements, réaliser des rachats partiels programmés. Cela signifie que vous pouvez anticiper vos rachats dans le temps.

 

Enfin, ne négligez pas les différents modes de gestion qui vous est proposé. La gestion libre sera intéressante si vous êtes à l’aise dans les actions, obligations, etc. La gestion la plus plébiscitée est la gestion pilotée. Une société de gestion s’occupe alors de fructifier votre capital sur les différents supports. Grâce à votre profil, ils sauront investir correctement pour vous éviter au maximum une perte dans vos gains.

Dernières nouvelles sur les banques
Infos, rumeurs, nouvelles et comparatifs
Kiwi Finance
Logo
Enable registration in settings - general