Comment bien investir dans l’immobilier à la rentrée 2020 ?

L’année 2020 a été particulière, notamment, avec une activité économique interrompue durant quelques mois. Depuis le déconfinement du 11 mai, le marché de l’immobilier est reparti progressivement. Finalement, la crise impacte peu les placements immobiliers. Au contraire, ils repartent à la hausse. L’investissement dans la pierre reste donc fortement apprécié. Mais comment bien investir dans l’immobilier à la rentrée 2020 ?

L’investissement locatif

Avec les dispositifs fiscaux

Même en période de crise, l’investissement locatif a toujours du succès. En effet, un achat sur quatre est destiné à la location. Cette réussite est due, notamment, aux dispositifs fiscaux que l’État a mis en place. Il en existe plusieurs, avec différentes conditions à respecter pour bénéficier d’une réduction d’impôts. Les investissements immobiliers s’effectuent, fréquemment, sous la loi Pinel, la loi Denormandie ou encore avec le statut LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel). Le choix du dispositif se fait lors de vos recherches, principalement, avec la localisation, la surface et le rendement du bien. Effectivement, suivant votre objectif, vous opterez pour un investissement dans un logement neuf, ancien ou encore meublé. Pour investir dans l’immobilier à la rentrée 2020, vous devez donc réaliser un projet rentable.

Investir pour louer

Bien investir dans l’immobilier après la crise, c’est aussi éviter certaines erreurs. Concernant la localisation de votre futur bien, préférez-le dans un secteur rentable. Mais attention ! L’emplacement du logement doit également être proche de votre habitation principale. En effet, il est nécessaire d’être à côté pour s’occuper du bien locatif. Le budget est aussi un point important. Vous pouvez, par exemple, réaliser un déficit foncier pour réduire vos impôts, si vous avez des travaux dans le logement. Vous pouvez également déduire les intérêts du crédit immobilier de vos revenus. Enfin, pour que votre investissement soit rentable, la surface du bien doit être de type T2. Les grands logements ont peu de vacances locatives, mais sont loués moins cher. Le petit logement se loue plus cher au mètre carré et aura donc un meilleur rendement. Le choix de la fiscalité est ainsi essentiel pour réussir son placement immobilier.

Le placement pierre-papier SCPI

Plus forte que la crise

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier se sont maintenues malgré la crise. En effet, ce sont elles qui ont le moins chuté. Ces placements pierre-papier varient, en effet, avec les marchés financiers. Elles ont, toutefois, enregistré une baisse de collecte, mais elles avaient battu des records dès le début de l’année 2020. La baisse des souscriptions aux parts SCPI est donc minimes par rapport au contexte actuel. De plus, les secteurs de la santé, de la logistique et résidentiel arborent des taux de recouvrement proches de 100 %. Les SCPI conservent ainsi un excellent rendement face à la crise d’environ 4 %. 

Moderne et rassurante

Pour investir dans l’immobilier à la rentrée 2020, il faudra donc penser aux SCPI. Lorsque vous optez pour un placement dans la pierre-papier, vous n’avez pas la contrainte de la gestion locative. C’est l’un des atouts des SCPI. De plus, vous achetez des parts de sociétés en immeubles de bureaux, commerces ou habitations. Vous percevez alors des loyers aux prorata de vos parts. Vous pouvez ainsi obtenir un large patrimoine immobilier. Il existe 3 types de SCPI différentes : de rendement, de plus-values ou fiscales. Elles permettent de bénéficier de nombreux avantages, comme anticiper la retraite, s’assurer des revenus réguliers ou encore se constituer un patrimoine diversifié. Par ailleurs, le risque locatif des SCPI est mutualisé grâce aux nombreux locataires, c’est pourquoi, elles attirent toujours autant. La SCPI de rendement est, tout de même, celle qui a les meilleures performances.

Donnez votre avis

      Laisser un commentaire

      Kiwi Finance
      Enable registration in settings - general